On est au milieu de 2012. Eloi, 3 ans, est atteint d’une grave maladie cardiaque qui nécessite une chirurgie. On ne peut rien faire localement, on s’en doute bien. Il est condamné à une mort certaine.

Issu d’une famille monoparentale très modeste, sa maman a perdu une jambe durant les événements que le Burundi a traversés. Elle peine pour faire manger ses enfants au quotidien. Eloi ne va pas à l’école, on s’en doute bien aussi.

Et un jour, les étoiles du destin s’alignent pour Eloi…

Toute une organisation se met en place pour le sauver. Toute une chaîne de solidarité se construit autour du petit ange.

L’Association Bon Samaritain du Burundi soumet son cas à Mécénat Chirurgie Cardiaque. Il obtient un rendez-vous pour son opération. Une famille française est prête à l’accueillir. Ils vont s’occuper de lui durant tout son séjour en France. Une équipe médicale l’attend. L’opération, à elle seule, coûte 12 000 euros. Des accompagnateurs d’Aviation Sans Frontières viendront le chercher au Burundi et le ramèneront une fois guéri. Le départ est prévu pour le 10 janvier 2013, à 18h20. Génial! Bref, presque tout est en place.

Un seul hic, la famille d’Eloi doit prendre en charge tous les frais reliés au voyage. Oui, notre chère maman, qui peine à nourrir ses enfants, doit prendre en charge tous les frais reliés au voyage…

Eloi-Famille

Des gens se mobilisent…

De bons samaritains au Burundi, des gens ordinaires qui ne connaissent pas Eloi et qui ne le verront probablement jamais de leur vie, se mobilisent. Un 10 000 frBu par ci, un 100$ par-là… De fil en aiguille, on a de quoi payer la commission médicale, ensuite le passeport, enfin le visa. Suivront le billet d’avion, l’assurance voyage… Le miracle d’Eloi se dessine.

Des bénévoles d’Aviation Sans Frontières viennent le chercher à Bujumbura. Ils partent pour le grand voyage le 10 janvier, à 18h20 comme prévu! Eloi est accueilli comme un petit prince par sa famille d’accueil, qui le rassure et  l’accompagne pour ses bilans préopératoires.

Le grand jour arrive…

Le jour de l’opération du petit cœur d’Eloi. L’opération réussit! Eloi retourne dans sa famille d’accueil! Quelques semaines plus tard, d’autres bénévoles le ramèneront à la maison.

Petite parenthèse : durant son séjour, Eloi vit de nombreuses expériences. Il dort sur un matelas! Il a des jouets! Il regarde la télé! Il deviendra même la vedette de Mécénat Chirurgie Cardiaque.Eloi1

Par la suite, Eloi revient au Burundi. Asubira mu buzima busanzwe(Il retourne à une vie normale). Certes, il n’a plus de problème cardiaque, mais il doit réapprendre à survivre, pouvoir manger et aller à l’école. Il retourne à la maison où il n’a ni matelas, ni eau, ni électricité, sans savoir s’il pourra maintenant aller à l’école.

Eloi-retour

Encore une fois, un miracle se produit…

Mécénat Chirurgie Cardiaque accepte d’assurer la scolarité d’Eloi! Le voilà dans une école privée, il est très fier de pouvoir prendre l’autobus pour se rendre à l’école. Il adore le football. Et oui, il peut maintenant courir comme les autres! Il travaille dur à l’école car il sait qu’il vient de loin.

Eloi-Ecole

Des histoires inspirantes comme celle d’Eloi, il n’y en a pas une ou deux, mais des dizaines depuis 2012, grâce à l’Association de Bon Samaritain du Burundi. Au moment où ce texte est écrit, 13 enfants sont à l’étranger pour être opérés.

Six autres sont programmés pour Mai, et comme Eloi, trois d’entre eux ne savent pas encore si leur miracle se produira. Tout dépendra de la générosité de bons samaritains…

L’Association ne bénéficie d’aucun financement, tout le travail est fait par des bénévoles. On a besoin de gens pour faire partie de cette grande chaîne de solidarité. Notre plus grande urgence, mise à part celle de faire partir les enfants, est celle de trouver des bénévoles pour s’occuper de la communication de notre organisme.

Cette cause te touche? Tu as la plume facile? Tu es passionné des réseaux sociaux? Tu es un concepteur de sites Web? Joins-toi à nous pour contribuer à sauver des vies, rien de moins.

Parce que Nta mwana n’ikinono (Tout le monde a droit à une meilleure vie)!

Pour nous contacter:

Association Bon Samaritain du Burundi (ABOSABU)
associationbonsamaritain(at)ymail(dot)com
Rohero II, Boulevard de l’Indépendance No. 13
+257 79 455 016
Butoyi Alexis (Représentant Légal)

Par Hendrick Niyondagara